Sony XM3, mon avis de néophyte sur ce casque

Avis casque Sony MX3

Soyons honnêtes dès le départ : j’écoute beaucoup de musique, majoritairement du hip-hop français, mais je ne suis pas pour autant un audiophile. J’apprécie le bon son, je sais reconnaître un bon casque d’un mauvais, mais ça s’arrête là. Jamais je n’étais encore entré dans cette sphère qu’est le casque haut de gamme. Le Sony XM3 (WH-1000XM3 de son nom complet) en fait partie, bien qu’il soit déjà daté de plusieurs années maintenant. Réduction de bruit active, clarté du son, batterie … Je fais un peu le tour de tout ça, en tant que néophyte de cette gamme.

Mon passif de moyenne gamme

Jusqu’ici, j’avais eu l’occasion de tester le Skullcandy Hesh 3 qui me convenait parfaitement, mais qui a malheureusement eu la mauvaise idée de se casser au niveau d’une oreillette. J’ai bien tenté de le rafistoler, mais le mal était fait et j’ai été très peiné. Par la suite, j’ai eu la chance de gagner les écouteurs Jabra Elite 65t (oui oui, gagnés !) qui, bien qu’ils ne soient pas un exemple en terme d’isolation (pas de réduction active) et de qualité sonore, m’ont tout de même bien servi durant de nombreux mois. Leur principal point fort était sans doute la connexion multipoint, qui manque au Sony XM3 mais je vais y revenir.

Une envie et un craquage sur le Sony XM3

Aussi agréables soient-ils, ces écouteurs n’avaient néanmoins pas les avantages d’un casque : batterie, isolation et rendu sonore généralement meilleur. J’ai donc commencé petit à petit à regarder ici et là les casques, certains avis et, malgré la sortie récente du Sony XM4, le XM3 revenait très souvent dans les tops comme l’un des meilleurs casques du moment, au prix qui a profité de réductions depuis sa sortie. Un samedi, en allant changer mes pneus (oui), je suis allé faire un petit tour chez Boulanger.

Entre un JBL à la réduction active moyenne et le XM4 au prix exorbitant se trouvait ce fameux XM3. Je me lave les mains, je demande l’autorisation à l’équipe de vente sur place et je pose le casque sur mes oreilles. Point positif, il recouvre entièrement mes oreilles. Je presse le bouton d’allumage, et le wow effect est bien là : la réduction active me bluffe.

Néophyte de la réduction active

Jusqu’alors, je n’ai pas eu de très bonne expérience avec la réduction active de bruit. J’avais eu l’occasion de tester un casque il y a de cela quelques années, l’un des premiers proposant cette technologie alors à la pointe de la technologie et évidemment particulièrement onéreuse. Mal de crâne quasi instantané, sensation de mal-être, limite perte de repères : ça n’était clairement pas pour moi. J’ai alors commencé un long boycott personnel envers ces casques, à cause d’une mauvaise expérience. La réduction passive d’intra auriculaires me suffisait.

Mais en posant le XM3 sur mes oreilles, ce fut sincèrement une révélation. Aucun effet désagréable, une réduction non agressive et pourtant semble-t-il de très bonne facture. Je me suis posé 5 minutes, puis j’ai fini par craquer : à quoi bon prendre un casque moins cher si c’est pour qu’il ne me convienne pas aussi bien que celui-ci ?

En règle générale, cette réduction active me surprend. Elle ne coupe pas tous les sons, évidemment, mais en absorbe une grande partie. En revenant chez Norauto pour mon changement de pneus (il fallait bien récupérer ma voiture), j’avais l’impression de rentrer dans un lieu où l’on veillait un mort. En retirant mon casque, tous les sons sont presque venus m’agresser.

Autre point positif, la réduction active fonctionne également lorsque le casque est branché en jack. Il faut évidemment que la batterie ne soit pas à plat, mais c’est une belle surprise : je peux donc également jouer à la Nintendo Switch, en mode portable, avec la réduction en route.

Une redécouverte de la musique

Le terme de “redécouverte” peut paraître fort, d’autant que je ne suis pas non plus passé de simples écouteurs bas de gamme à ce casque. Mais la réduction active, dont j’abuse sans nul doute, ajoute encore quelque chose aux sons entendus dans les oreillettes. Sans les bruits alentours, il y a plus de place pour les subtilités. Que ce soit dans une musique, où chaque catégorie de sons (basses, mediums, aigus) semblent particulièrement bien représentées, ou dans les jeux-vidéo (j’ai découvert que ma monture sur World of Warcraft faisait du bruit avec ses sabots en se déplaçant), une multitude de détails se sont présentés à moi.

Pour l’heure, un seul point négatif

Après mes quelques premières heures d’utilisation, vous aurez compris que je suis bluffé. Il existe des casques encore meilleurs, mais celui-ci me convient. Je n’ai rien à redire sur la qualité sonore, ni même sur la réduction active. La batterie d’environ 30 heures est suffisante, la portée est tout à fait convenable et les commandes tactiles sur l’oreillette droite sont intuitives (sauf peut-être l’action play/pause).

Tout est parfait, ou presque : malgré la sortie en 2018 du casque et son tarif, Sony a fait le mauvais choix de ne pas proposer de connexion Bluetooth multipoint. Si ce terme ne vous parle pas, sachez qu’il s’agit de la possibilité de se connecter à plusieurs appareils simultanément. Non pas pour écouter deux musiques à la fois, mais pour, par exemple, alterner rapidement entre une musique sur l’ordinateur et un appel sur le smartphone. Parfait pour travailler donc. Mes Jabra 65t, sortis eux aussi en 2018, permettaient cela et je dois dire que c’est un confort difficile à oublier. Mais je ne me voyais pas rajouter 100€ sur le XM4 juste pour ça.

Le Sony XM3 est fabuleux, c’est un fait

Oui, le Sony XM4 plus récent est meilleur. Sans nul doute que le Bose 700 aussi (et encore). Les AirPods Max ? Monstrueux, je crois.

Mais le Sony XM3 est d’excellente qualité lui aussi. Entre son prix moins élevé que les autres de sa gamme (mais pas donné non plus, soyons francs), ses fonctionnalités complètes, sa qualité sonore prouvée et approuvée et sa réduction active de bruit impressionnante, il a tout pour plaire. Le design est réussi, les finitions sont très jolies et la batterie tient largement assez pour deux journées de travail. Quant à la pochette disposée avec le casque, je n’avais pas l’habitude de voir ça et c’est particulièrement satisfaisant.

Je suis comblé, et c’est exactement ce que j’attendais de ce casque. Que demander de plus ?

Envie d’acheter le Sony XM3 sur Amazon ? Cliquez juste ici.

5 3 votes
Notez cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires